•  

    Le choix de l’emplacement de l’aquarium de Nouméa a été conditionné par

              - la situation du terrain attribué par la Nouvelle-Calédonie

              - la richesse du récif au niveau du rocher à la voile

              - la richesse des eaux de la baie des citrons en plancton.

    L’originalité de l’aquarium de Nouméa par rapport à la majorité des établissements de l’époque et, sans doute, ce qui a fait sa renommée, était de présenter des organismes, notamment des invertébrés, dans leur habitat naturel grâce à un circuit d’eau de mer ouvert (l’eau est puisée dans la Baie des Citrons) et un éclairage en lumière naturelle. 

    L’aquarium de Nouméa ferme ses portes au public en novembre 2005 pour faire place à une nouvelle structure. En 2007, l'Aquarium des lagons est inauguré.

    Bonne journée, Chris

    Souvenirs, souvenirs VIII...

    Souvenirs, souvenirs VIII...

    Souvenirs, souvenirs VIII...

    Souvenirs, souvenirs VIII...

    Souvenirs, souvenirs VIII...

    Souvenirs, souvenirs VIII...

    Souvenirs, souvenirs VIII...


    8 commentaires
  • Saint-Valentin...


    3 commentaires
  • Un petit survol en hélicoptère est obligatoire…

    L’île des pins et les fonds marins sont extraordinaires.

    Le pin colonnaire, que l’on voit sur la quatrième photo est un arbre emblématique de la Nouvelle-Calédonie, il y a 230 millions d'années. Le genre Araucaria, dont existait de très nombreuses espèces à cette époque, n'en compte plus que 19, dont 13 sont endémiques à la Nouvelle-Calédonie, les 6 autres sont en Amérique du Sud, Australie, Nouvelle-Guinée et Norfolk.

    Bonne journée, Chris

    Souvenirs, souvenirs VII...

    Souvenirs, souvenirs VII...

    Souvenirs, souvenirs VII...

    Souvenirs, souvenirs VII...

    Souvenirs, souvenirs VII...

    Souvenirs, souvenirs VII...

    Souvenirs, souvenirs VII...


    7 commentaires
  • Sur la table des langoustes et des popinées (ou cigales de mer), des plats que l’on trouve assez facilement et qui sont très goûteux.

    On trouve de nombreuses orchidées sauvages et des oxera (endémique de la Nouvelle-Calédonie).

    La fleur de Tiaré ou Tiare Tahiti est une fleur symbolique des îles du Pacifique. Offerte en couronne ou séparément, elle est un signe de bienvenue. Portée à l’oreille, elle revêt une signification particulière suivant son emplacement :

      -placée à gauche, du côté du cœur, elle indique que la personne est prise

      -placée à droite, elle signifie que la personne est disponible

     -si vous la portez des deux cotés à la fois, cela signifie que vous êtes marié(e) mais que vous êtes quand même accessible

     -si elle est portée vers l’arrière cela signifie « immédiatement »

    Frangipanier ou fleur de Tiaré, très parfumée, c'est avec ses fleurs que l'on fait le monoï.

    Bonne journée, Chris 

    Souvenirs, souvenirs VI...

    Souvenirs, souvenirs VI...

    Souvenirs, souvenirs VI...

    Souvenirs, souvenirs VI...

    Souvenirs, souvenirs VI...

    Souvenirs, souvenirs VI...


    8 commentaires
  • La raie Manta, diable de mer ou raie Manta géante (photo 3), c'est la plus grande des raies, elle peut atteindre jusqu'à sept mètres d'envergure et deux tonnes, une vraie curiosité de la regarder de près.

    La Nouvelle-Calédonie est connu pour l'importance de ses ressources de nickel, mais avant de découvrir et exploiter ce métal il y a eu l'or trouvé dès 1863, puis le cuivre du Diahot. Dès le début de la colonisation des aventuriers, des prospecteurs ont cherché l'or, puis les autres métaux. La Grande Terre est un pays quasi vide (photo 4), montagneux avec des forêts et des maquis difficiles à pénétrer et pourtant, partout on retrouve les traces des anciens prospecteurs et mineurs; tranchées, puits, laveries, voies ferrées.

    L’oiseau de paradis (photo 6), est une superbe plante, offrant une floraison de toute beauté et un feuillage d’une belle densité, fragile à emporter en Europe.

    Une mauvaise nouvelle, les récifs coralliens de Nouvelle-Calédonie, les plus importants au monde après ceux de la Grande Barrière australienne, perdent leurs couleurs depuis février. Les scientifiques de l'Institut de recherche pour le développement (IRD) de Nouméa ont observé un blanchissement massif de la barrière de corail de 1600 km de long qui entoure l'archipel d'outre-mer.

    Bonne journée, Chris

    Souvenirs, souvenirs V...

    Souvenirs, souvenirs V...

    Souvenirs, souvenirs V...

    Souvenirs, souvenirs V...

    Souvenirs, souvenirs V...

    Souvenirs, souvenirs V...

    Souvenirs, souvenirs V...


    6 commentaires