• Lors d’un de mes tours de France, une arrivée en avion à Carcassonne, un petit 360° autour de la ville avant de me poser sur l’aéroport au milieu des avions de ligne. Dans la ville, le Canal du Midi autrefois utilisé pour le transport de marchandises et de personnes, est aujourd’hui fréquenté par de nombreux plaisanciers et touristes, il traverse le cœur de la ville (Œuvre de Pierre-Paul Riquet réalisée au XVIIe siècle pour relier l’Atlantique à la Méditerranée).


    3 commentaires
  • La ville a été construite “en damier” selon les plans très précis imposés par l’Abbaye de Lérins, lors de l’acte d’habitation de 1501.

    Les fortifications ne sont pas constituées de remparts proprement dits. Ce sont les maisons, alignées les unes contre les autres et dont le mur aveugle donne vers l’extérieur, qui forment la défense. Pour compléter, à chaque angle du quadrilatère ainsi édifié, se trouvait une tour.

    Ces sorties et la majeure partie des tours ont été détruites au fur et à mesure que le village s’est agrandi “hors les murs” afin de faciliter le passage et une place s’est formée à chaque angle extérieur du village. L’emplacement de l’église est également caractéristique du plan de Lérins.

    Personnalités de Vallauris

    Jean Marais, s'installe à Vallauris en 1980 pour peindre, modeler, sculpter, jusqu'à sa mort en 1998. Il est enterré dans le petit cimetière.

    En 1948, Picasso s’installe à Vallauris, où il demeure jusqu’en 1955. Durant ces années, Picasso réalise de nombreuses sculptures et peintures dont Guerre et Paix.

    Annie Cordy, résidente de Vallauris où elle décède le 4 septembre 2020 à 92 ans.

    C’est à Vallauris qui j’ai fait l’achat de ma triplette Obut.

    Obut c’est la marque de boules de pétanque n°1 depuis 1955. Référence de qualité et de savoir-faire., 100% des boules de pétanque commercialisées par La Boule Obut sont fabriquées en France à Saint-Bonnet-le-Château - France depuis 1955.


    4 commentaires
  • Le village porte le nom d'une puissante vicomté ayant régné sur le Limousin, le Périgord et le Quercy durant dix siècles. Suite au remariage d’Aliénor d’Aquitaine avec le futur roi d’Angleterre, une guerre franco-anglaise déchira la région durant trois siècles. Saint Louis, pour garder un pied français dans cette partie « anglaise », décida de donner au vicomte de Turenne des droits régaliens qui firent de la vicomté un Etat dans l’Etat. Turenne fut aussi un refuge pour les protestants durant les guerres de religion.

    Turenne conserve de nombreuses traces de son histoire. En empruntant les ruelles étroites et abruptes de Turenne, on voit encore flotter les drapeaux de cette célèbre vicomté. Les maisons nobles aux toits de lauzes ou d’ardoises et coiffées de tours en poivrière, s’étalent de la partie ancienne du XIIIe siècle jusqu’à la partie plus moderne.

    Turenne (II/II)

    Turenne (II/II)

    Turenne (II/II)

    Turenne (II/II)

    Turenne (II/II)

    Turenne (II/II)

    Turenne (II/II)

    Turenne (II/II)

    Turenne (II/II)

    Turenne (II/II)

    Turenne (II/II)


    4 commentaires
  • Installé sur un promontoire, le village de Turenne et sa région bénéficièrent de privilèges capitaux. Turenne a gardé de nombreuses traces de son histoire : les tours César et du Trésor, vestiges du château dominant le village, d'anciens hôtels particuliers des XVe au XVIIe S ornés de tourelles ou d‘échauguettes et des demeures plus simples aux toits couverts de lauzes ou d'ardoises...

    Turenne est  également au centre de plusieurs circuits de randonnées, sur le GR 46, ainsi que sur le GRP 480 qui suit les Plus Beaux Villages.


    3 commentaires
  • Les premiers indices de présence humaine remontent à près d’un millénaire avant Jésus-Christ. Sainte-Agnès a été très convoitée de par sa position stratégique. Les Romains l’utilisèrent comme place forte, puis elle fut successivement briguée par les comtes de Vintimille – qui érigèrent le château sur son piton rocheux à la fin du Xe siècle – puis les comtes de Provence, la Maison de Savoie et même les Grimaldi. Au XIVème siècle, les murailles et les tours de la demeure féodale fortifiée furent peu à peu délaissées pour voir s’établir le village à son emplacement actuel sur un habitat celto-ligure. Sainte-Agnès ne fut rattachée à la France qu’en 1860 lorsque Victor-Emmanuel II, alors roi de Sardaigne, céda Nice et la Savoie.

    En descendant de Sainte-Agnès on passe devant le petit village de Peille.

    Peille conserve de son lointain et glorieux passé des vestiges de fortifications, un ancien tribunal du XIV° (le palais des Consuls) et le robuste palais des Lascaris construit au XIVe siècle au bord de la falaise.


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires