• Le Français :

    Anciennement appelé Le Kaskelot (littéralement « cachalot » en danois), Le Français est un trois-mâts barque à coque bois, construit au Danemark en 1948, pour la Royal Greenland Trading Company, rénové en 1983 pour les besoins du cinéma.

    Trois-mâts barque de 47 mètres à phare carré. Avec près de 3000m2 de voiles, Le Français est un géant des mers, vestige de la marine à voile du siècle dernier. Témoin de la tradition maritime.

    Gréement trois-mâts barque, année de lancement 1948, longueur hors-tout 47 mètres, maître-bau 8,50 mètres, tirant d'eau 3,60 mètres, voilure 882 m²

    Armateur : Bob Escoffier maritime

    Pavillon : France

    Port d'attache : Saint-Malo

    Racheté en 1983 par le Britannique Robin Davies, il est transformé en trois-mâts barque, Il commence sa carrière cinématographique.

    En 1984, il rejoint le Groenland, et y utilisé comme équivalent du Terra Nova du capitaine Scott, puis pour servir à remplacer le Fram de Nansen, le voilier de L'Île au Trésor. En 1995, on le voit dans le film français Beaumarchais, l'insolent, puis au générique de la série La Rivière Espérance, tourné au large de Cherbourg.

    Bonne journée, Chris

    Armada 2019 (VI)...

    Armada 2019 (VI)...

    Armada 2019 (VI)...

    Armada 2019 (VI)...

    Armada 2019 (VI)...


    2 commentaires
  • L’Hermione est la frégate dont j’ai suivi la construction dans l’arsenal de Rochefort. Heureux de l’avoir vu sur l’Armada 2019 à Rouen. J’ai mis quelques photos de ma dernière visite à Rochefort en 2010 pour des explications succinctes.

    L’Hermione, gréement trois-mâts carré, longueur hors-tout de 65.70 mètres, maître-bau* de 11.24 mètres, tirant d’eau de 5.78 mètres, voilure 2 200 m2.

    Port d’attache : Rochefort

    C’est un navire de guerre français en service de 1779 à 1793. C'est une frégate de 12 (en référence au calibre de ses canons) portant 26 canons de 12 livres et 8 canons supplémentaires de 6 livres. En jargon naval on la dénomme « frégate de 26 canons », bien qu'à l'origine elle en ait porté 34. Elle fait partie des frégates de la classe Concorde, construites à partir de 1777 à l'arsenal de Rochefort.

    Elle est connue pour avoir conduit pour sa deuxième traversée le marquis de La Fayette aux États-Unis en 1780, lui permettant de rejoindre les insurgés américains en lutte pour leur indépendance.

    C'est la seconde frégate portant ce nom mythologique dans la Marine française. Une troisième Hermione est construite sous le Premier Empire à l'arsenal de Lorient par la société des frères Crucy.

    En 1793, l'Hermione est engagée dans l’embouchure de la Loire pour appuyer les troupes républicaines contre les Vendéens. Alors qu'elle sort de l’estuaire le 20 septembre, elle heurte un rocher et coule au large du Croisic.

    *Le maître-bau d'un navire correspond à sa plus grande largeur…

    Bonne journée, Chris


    2 commentaires
  • Etoile du Roy est un navire mythique dont le 1er modèle a été construit en 1745. C’est le 3ème plus grand voilier traditionnel français. C’est la réplique en bois d’une frégate corsaire malouine.

    Ce navire de 310 tonnes était armé de 20 canons et accueillait 236 hommes d’équipage à son bord.

    Ce vaisseau de 46.30 mètres hors-tout, maître-bau de 10.36 mètres, tirant d’eau de 3.04 mètres, voilure 790 m2.

    Port d’attache : Saint-Malo

    Doté de 3 mâts, il nous plonge dans l’histoire pour un inoubliable voyage dans le temps.

    Bonne journée, Chris


    1 commentaire
  • El Galeón :

    Ou Galeón Andalucía est la réplique d'un galion espagnol du XVIe siècle conçu et construit par Ignacio Fernández Vial. Il a été parrainé et construit par la Junte d'Andalousie et la Fondation Nao Victoria avec les objectifs de promouvoir le projet Guadalquivir Rio de Historia et de rester à côté du pavillon espagnol pendant l'Exposition universelle de 2010 à Shanghai et devenir ambassadeur de la Communauté Autonome d'Andalousie.

    C'est une reproduction des galions des flottes de la Nouvelle Espagne, de Tierra Firme et du galion de Manille, qui depuis les ports espagnols ont commercé au cours du XVIIe siècle avec divers ports d'Amérique et d'Asie. Il a été conçu et construit par Ignacio Fernández Vial, après un long processus de recherche historique.

    Son pont principal porte un beaupré et trois mâts avec sept voiles. La poupe est décorée d'une représentation mariale, l'Esperanza du Triana, dont une réplique se trouve également dans le carré des officiers.

    La structure est en bois de chêne, d'iroko et de pin avec un revêtement en fibre de verre. Bien qu'il soit une réplique, il inclut la technologie du 21e siècle, particulièrement pour garantir la sécurité à bord.

    Année de lancement 2010, longueur hors-tout 51 mètres, longueur de coque 38 mètres, maître-bau 10,12 mètres, tirant d'eau 3,40 mètres, voilure 590 m²

    Pavillon : Espagne

    Bonne journée, Chris

    Armada 2019 (III)...

    Armada 2019 (III)...

    Armada 2019 (III)...

    Armada 2019 (III)...

    Armada 2019 (III)...


    1 commentaire
  • Le Cuauhtémoc :

    C’est un voilier de type trois-mâts barque battant pavillon mexicain que j’ai eu l’occasion de le voir à plusieurs occasions (Bordeaux-Honfleur-Rouen).

    Construit à Bilbao en 1982, il est propriété de la Marine mexicaine qui l'utilise comme navire-école. Il est basé à Acapulco.

     Il est un symbole au Mexique car il illustre l'esprit de combativité et d'indépendance, par référence à l'empereur Cuauhtémoc « celui qui fond sur l’ennemi comme un aigle ». Ce dernier figure d'ailleurs sur la proue du bateau.

    Gréement trois-mâts barque, longueur hors-tout 90,50 mètres, longueur de coque 67,20 mètres, maître-bau 12 mètres, tirant d'eau 5,40 mètres, voilure 2368 m² - 28 voiles.

    Pavillon mexicain, port d'attache Acapulco.

    C'est un habitué des défis du monde marin : traversée de l'Atlantique en 22 jours, passage du cap Horn en 1993 entre autres. Il sillonne les océans pour faire connaître la culture, les traditions et l’histoire du Mexique ainsi que pour former la future élite de la marine nationale mexicaine.

     

    Bonne journée, Chris

    Armada 2019 (II)...

    Armada 2019 (II)...

    Armada 2019 (II)...

    Armada 2019 (II)...

    Armada 2019 (II)...

    Armada 2019 (II)...

    Armada 2019 (II)...

    Armada 2019 (II)...

    Armada 2019 (II)...

    Armada 2019 (II)...

    Armada 2019 (II)...

    Armada 2019 (II)...

    Armada 2019 (II)...

    Armada 2019 (II)...


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires