• Au cours de mes prises de vues pour finaliser un album photographique, je suis tombé sur la très belle église Notre-Dame des-Arts sise à Pont-de-L’arche. Dans cette église j’ai photographié deux statues, en rentant chez moi par curiosité j’ai recherché l’origine de la tradition du 25 octobre célébrant Saint Crépin et son frère Saint Crépinien (deux martyrs du IIIe siècle), par les Églises chrétiennes (catholiques et orthodoxes).

    Voici leur vie qui n’est uniquement connue que par la tradition…

    Crépin et Crépinien, venus de Rome, étaient chrétiens et cordonniers à Soissons. Ils fabriquaient des chaussures pour les pauvres, qu'ils ne faisaient pas payer, et pour les riches qui appréciaient leur production.

    En 285 ou 286, ils furent dénoncés et conduits devant l'empereur Maximien de passage dans le nord de la Gaule. L'empereur leur ordonna d'abjurer leur foi, ce qu'ils refusèrent vivement. Maximien les fit alors torturer par Rictiovarus, un de ses plus cruels exécuteurs. Celui-ci leur fit enfoncer des roseaux pointus sous les ongles, mais les roseaux jaillirent des mains des saints et vinrent blesser les bourreaux. On les précipita ensuite dans une rivière, avec une meule attachée à leur cou mais ils flottèrent à la surface sans se noyer. Puis l'empereur les fit jeter dans une citerne remplie de plomb fondu, mais une goutte de plomb rejaillit dans l'œil de l'exécuteur qui fut éborgné, tandis que Crépin et Crépinien en sortaient indemnes. Finalement, après qu'ils eurent résisté à plusieurs autres supplices, Rictiovarus les fit jeter dans de l'huile bouillante d'où deux anges vinrent les sortir, tandis que lui-même s'y jetait de rage. Crépin et Crépinien furent finalement décapités le lendemain.

    Leurs tombes se trouvent dans l'église de San Lorenzo in Panisperna à Rome.

    Ils sont célébrés le 25 octobre, jour de la Bataille d’Azincourt  gagnée par Henri V d’Angleterre en 1415 pendant la guerre de Cent ans.

    Bonne journée, Chris

    Saint-Crépin et Saint-Crépinien...

    Saint-Crépin et Saint-Crépinien...


    3 commentaires
  • La Maison des Sancerre (photo 4), une maison unique en son genre !

    Dotée d’un cadre extraordinaire et bénéficiant d’un panorama exceptionnel, la Maison des Sancerre, ouverte en 2005, est devenue l’endroit incontournable pour qui veut découvrir le vignoble de Sancerre. 
    Véritable porte d’entrée du vignoble,  elle a été imaginée par les vignerons de l’appellation Sancerre pour rendre accessible à tous le merveilleux monde du vin.

    La Tour des Fiefs (photo 8), est le dernier vestige du château féodal de Sancerre qui comportait 6 tours. 
    Son édification date de la fin du XIVème siècle.
    Il appartenait aux Comtes de Sancerre et avait la réputation d'être une place forte imprenable au Moyen Age.
    Ce donjon, surnommé la Tour des Fiefs, a été construit à la demande de Jean III, Comte de Sancerre de 1348 à 1398. Il a été érigé par Guy de Dammartin, sur le modèle de celui de Mehun-sur-Yèvre (Cher).

    De 12m de diamètre, ronde à l'extérieur, hexagonale au dedans, la Tour des Fiefs culmine à 40m de hauteur et domine fièrement le vignoble de Sancerre et la Loire qui serpente au pied du piton.

    La Tour des Fiefs est située dans le parc du Château de Sancerre, appartenant à la famille Marnier-Lapostolle.
    Du haut de celle-ci, on profite d’un panorama exceptionnel à 360°, entre méandres de la Loire et coteaux vallonnés du Sancerrois. 

    L'église Notre-Dame de Sancerre (photo 11) est due à l'initiative de l'abbé Gourru, curé de Sancerre de 1658 à 1662. Elle a succédé à la chapelle Saint Jean (XIIIème siècle). Elle fut construite sous Louis XV de 1754 à 1762, agrandie au XIXème siècle et sa façade refaite entre 1865 et 1895. Un orgue Cavaillé-Coll y a été installé en 2001.

    Bonne journée, Chris

    Sancerre...

    Sancerre...

    Sancerre...

    Sancerre...

    Sancerre...

    Sancerre...

    Sancerre...

    Sancerre...

    Sancerre...

    Sancerre...

    Sancerre...


    8 commentaires
  • Musée de la Poterie à La Borne

    La Chapelle du village devenue Musée présente une collection exceptionnelle de poterie ancienne. En particulier la poterie imagière, œuvre unique en France de la célèbre dynastie des potiers Talbot.

    Les pièces utilitaires, telles que saloirs, pots, ustensiles de laiterie, pichets, bassines, y ont la place principale, accompagnées des outils du potier, du coupeur de bois, de l'extraction de la terre. Et les bouteilles et fontaines anthropomorphes de la dynastie des Talbot ne sont pas oubliées.

    Une visite exceptionnelle que je vous conseille.

    Bonne journée, Chris

    Musée de la Poterie (La Borne)...

    Musée de la Poterie (La Borne)...

    Musée de la Poterie (La Borne)...

    Musée de la Poterie (La Borne)...

    Musée de la Poterie (La Borne)...

    Musée de la Poterie (La Borne)...

    Musée de la Poterie (La Borne)...

    Musée de la Poterie (La Borne)...

    Musée de la Poterie (La Borne)...

    Musée de la Poterie (La Borne)...


    5 commentaires
  • Le hameau de La Borne

    Faisant partie de l’ancienne Principauté Souveraine de Boisbelle enclavé en Berry, le hameau est situé idéalement au cœur de la forêt sur un important filon de grès. Il est devenu grâce à l’exploitation de ses ressources naturelles et à l’assimilation de nouvelles techniques de cuisson à plus de 1200°, un lieu important de création de poteries à partir du 15ème siècle. Si cette production était essentiellement pratique et liée aux besoins de la vie rurale, elle embarquait tout de même quelques éléments de la culture populaire locale et les poteries ont commencé à devenir des objets d’art et de collection.

    Au 19ème siècle, on parle d’âge d’or à La Borne quand le hameau abrite des céramistes prestigieux comme Marie Talbot. Les fours et ateliers se multiplient et le village comptera plus de 80 artisans potiers pour 700 habitants.

    Bientôt un article sur le Musée de la Poterie du hameau…

    Sur la dernière photo nous avons l’endroit où nous avons acheté les 60kg de terre pour le club de poterie.

    https://www.youtube.com/watch?v=7GF76ENsF60

     

    Bonne journée, Chris 

     

    La Borne...

    La Borne...

    La Borne...

    La Borne...

    La Borne...

    La Borne...

    La Borne...

    La Borne...

    La Borne...

    La Borne...


    9 commentaires
  • Une sortie très ciblée pour l’achat d’émaux et de terre à modeler pour le club de mon village. J’en ai profité pour faire quelques photos des endroits comme Briare, La Borne et au retour Sancerre.

    Aujourd’hui, Briare pour l’achat des émaux, la visite du musée (photo 4) et de cette jolie ville avec son Pont-canal de réputation mondiale.

    Une mosaïque magnifique d’un brochet, là où nous nous sommes restaurés.

    Des compositions très bien réalisées en chocolat à l’endroit nous avons pris le café juste à coté du Pont-canal.

    Bonne journée, Chris

    Briare...

    Briare...

    Briare...

    Briare...

    Briare...

    Briare...

    Briare...

    Briare...

    Briare...

    Briare...

    Briare...

    Briare...


    9 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires