• Très belle chanson d’une artiste au top…

    @ + Christian


    5 commentaires
  • Endroit de recueillement à la mémoire du poète Alphonse de Lamartine (1790-1869), l’église Saint-Donat sise à Saint-Point, construite au XII siècle, cette église était le siège d’une obédience de Cluny.
    Jouxtant le château de Lamartine Le chœur, le transept, les trois dernières travées de la nef sont de période romane. Au XVIII et au XIX siècle, l’église fit l’objet de remaniements.

    L’intérieur abrite un riche mobilier, une fresque du Christ en majesté dans l’abside et deux tableaux peints par Madame de Lamartine.

    Christian

     


    2 commentaires
  • Le château de Saint-Point, aussi appelé Château de Lamartine, son propriétaire le plus illustre le fameux poète Alphonse de Lamartine.

    Le parc est séparé par un mur du cimetière communal où se trouve le caveau familial dans lequel repose Alphonse de Lamartine.

    Le château est une propriété privée. La visite est autorisée.

    Christian

     


    3 commentaires
  • En Saône-et-Loire à 10 km à vol d’oiseau entre elles, se trouvent deux églises remarquables, une par sa beauté, l’autre par son histoire.

    La première, celle de Dompierre-les-Ormes…

    L’environnement de Dompierre-les-Ormes se caractérise par de nombreux bocages, ses pâtures et ses forêts qui valent à cette région le surnom de « petite Suisse du Mâconnais ».

    J’ai aimé sa petite église qui a beaucoup de charme et pique-niquer auprès d’un lac à proximité dans l’arboretum de Pézanin l’un des plus riche de France.

    Christian

     


    2 commentaires
  • Les canaux sont parfaitement entretenus. Pour anecdote, lors d’une balade, j’ai vu deux personnes basculer dans l’eau, il faut dire qu’elles n’avaient pas de bateliers, trempées, mais sans problème heureusement.

    Autrefois la mer…

    6000 ans avant Jésus Christ, à la place du Marais Poitevin, existe un golfe, nommé “Le Golfe des Pictons”, qui est parsemé d’îles et d’ilots calcaires. La mer s’avance alors jusqu’aux portes de Luçon, Maillezais et Niort…
    Les siècles passants, le golfe se comble petit à petit par des sédiments marins, mais aussi par l’accumulation d’alluvions déposés par les fleuves. Mais, ces prémices de terres émergées restent à la merci des hautes mers et sont recouvertes régulièrement d’eaux saumâtres.

    Des digues et “des portes à flots” se construisent donc dès le XIIIème siècle pour bloquer le retour de la mer et des digues ou “levées” délimitant les terres s’érigent pour créer une protection contre les eaux douces intérieures.

    C’est la naissance du Marais Poitevin avec la création de deux espaces indissociables : Les Marais Mouillés et les Marais Desséchés.

    Christian

     


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires