• Notre découverte du Gers commencera par sa capitale, Auch. Cette ville incarne avec panache l’art de vivre en Gascogne.
    Reliant le bas et le haut de la ville grâce à ses 374 marches, l’escalier monumental d’Auch est orné de la statue de d’Artagnan. Le légendaire capitaine des Mousquetaires, devenu l’emblème de la Gascogne, est né vers 1610 au château de Castelmore. 

     


    1 commentaire
  • Jean David est un homme politique français né le 6 juillet 1834 à Auch et décédé le 9 décembre 1885 à Auch. Terre de mousquetaires où flamboie le souvenir de D’Artagnan, le Gers nous fait voyager au gré de ses paysages vallonnés et lumineux, de châteaux en bastides et de vignobles en petits villages. Le Gers sait également nous faire apprécier sa philosophie du temps, son appétit naturel pour les bonnes choses de la vie, en un mot, son tempérament gascon. 

    Auch (I/VI)

    Auch (I/VI)

    Auch (I/VI)

    Auch (I/VI)

    Auch (I/VI)

    Auch (I/VI)


    5 commentaires
  • Une randonnée de 6 km dans un lieu féérique au cœur duquel, le ruisseau des Fosses a façonné son lit avec pour départ le petit village de Boudes, ce lieu féérique est la Vallée des Saints.

    D'étranges silhouettes ocres et rouges se dressent dans la Vallée ‘’Les cheminées de Fées’’. Le sentier est très bien balisé avec des plaques en terre cuite ce qui permet de découvrir très facilement le lieu. Attention, le site est fragile. En 2006, il a été labélisé Espace Naturel et Sensible par le Conseil Général du Puy de Dôme, il recèle de nombreuses espèces protégées (faune et flore), et doit être respecté, voire les panneaux explicatifs tout au long du parcours.

    Un plan quinquennal de gestion (2008-2013) permet la préservation et la mise en valeur du site. C'est la Communauté de Communes qui est à l'initiative de ce plan et qui en gère le suivi mais elle a missionné le Conservatoire des Espaces Naturels d'Auvergne (CEN-Auvergne) pour la mise en œuvre.


    2 commentaires
  • Contrepoint immédiat à cette évocation parfumée : l’environnement odorant épouvantable d’un palais qui ignore les latrines. Certains témoignages comme celui, en 1764, de la Morandière, sont particulièrement éloquents : ‘’le parc, les jardins, le château même font soulever le cœur par leurs mauvaises odeurs. Les passages de communication, les cours, les bâtiments, les corridors sont remplis d’urine et de matière fécales ; au pied même de l’aile des ministres, un charcutier saigne et grille ses porcs tous les matins ; l’avenue de Saint-Cloud est couverte d’eaux croupissantes et de chats mort’’.

    L’orgue à parfums

    C’est un meuble professionnel destiné à ranger en demi-cercle l'essentiel des flacons de matières premières utilisées par un parfumeur. Ce meuble a été imaginé pour la première fois en 1884 par l'écrivain français Joris-Karl Huysmans dans son livre À rebours. Ce roman imagine l'orgue à parfums, idée qui sera reprise par plusieurs laboratoires.


    1 commentaire
  • A l’intérieur du château de Chamerolles, on peut y découvrir le musée Promenade des parfums. La présence de la Cosmetic Valley dans la région explique la présence de cette thématique à Chamerolles. Non loin de Chilleurs-aux-Bois, se trouvent des entreprises telles que Shiseido ou Dior. Ce musée propose un parcours visuel et olfactif autour de l’histoire de la toilette et du parfum du XVIe siècle jusqu’à nos jours. Il retrace donc siècle par siècle, dans des pièces reconstituées, les différentes fonctions qui ont été attribuées au parfum, de la fonction médicinale à celle d’accessoire de séduction, par le biais notamment de senteurs et d’accessoires de toilette évocateurs de chaque période ainsi que par une importante collection de flacons.

    Lorsqu’on évoque les parfums au XVIIe siècle, on pense tout de suite à une cour où l’art du paraître a été porté à son paroxysme. Dans ce contexte, l’usage extraordinaire qui est fait des parfums proprement dits, mais aussi des multiples accessoires odoriférants tels que les sachets, les gants, les éventails parfumés apparaît rationnel : en se diffusant, le parfum forme un halo autour de la personne qu’il prolonge et magnifie. Il étend l’être et la sphère sociale du courtisan.


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique