• Les canaux aztèques de Tenochtitlán Xochimilco est bien le lieu qui nous montre à quel point nous avons eu raison de passer plus de temps dans la ville de Mexico. C'est un endroit unique de culture mexicaine, où nous sommes plongés dans la musique, la gastronomie et la joie de vivre du Mexique.

    C'était autrefois un village au bord du lac Texcoco, relié à Tenochtitlan (ancêtre de Mexico) par une chaussée. Les Aztèques ont créé des jardins flottants, à partir de racines aquatiques, de roseaux tressés et de la terre.

    Mexique XI...Mexique XI...

    Mexique XI...

    Mexique XI...


    1 commentaire
  • Série 10 : Après une belle balade dans les bus locaux, retour à Mexico. Sur les marchés on peut trouver de magnifiques sombreros tel celui avec des décorations en argent, magnifique mais un peu grand pour un achat.

    Le Mexique abrite plus de 33 000 espèces de plantes ou fleurs, dont 1000 sortes de cactus et autant d’orchidées, nous avons eu la chance de nous balader à l’intérieur de cette grande pépinière de Mexico, plein les yeux…

    Mexique X...

    Mexique X...

    Mexique X...

    Mexique X...


    1 commentaire
  • Charmante ville coloniale et ville de l'argent, TAXCO accroche à flanc de colline ses petites rues pavées étroitement bordées de curieuses maisons coloniales à toit de tuiles rouges. Il faut arriver par la route d'Iguala pour avoir la surprise, au détour d'un virage, de découvrir la ville blanche par le côté et non par le bas. Ou bien encore, par la route de Cuernavaca, qui prend à gauche et monte la colline : ce n'est plus le Mexique habituel et on est stupéfait par le décor, surtout si on arrive tôt le matin ou en soirée, afin de bénéficier de la douceur de la lumière. Au centre, le Zócalo (plaza Borda) est agréablement ombragé par des lauriers d'Inde et bordé de belles maisons dont celle appelée Casa Borda qui héberge actuellement le Museo Cultural Borda.

    La station balnéaire d'Acapulco. C'est une des stations balnéaires les plus célèbres du monde qui a beaucoup, beaucoup perdu de sa belle réputation, d'une part par la construction démesurée des hôtels et d'autre part par l'envahissement du tourisme de masse.

    Dans les années 1940, sous l'impulsion du président de la République Miguel Alemán, ce petit port de pêche se transforme en un lieu de villégiature du jet-set international. Dans les années 1960-1970, les hôtels envahissent une des plus belles baies du monde. 
    Acapulco est devenue la station des touristes américains et canadiens. 
    L’à-pic appelé La Quebrada est une des attractions principales d’Acapulco depuis 1934. Sans entraînement professionnel, les gens du coin ont appris à se jeter du haut de la falaise pour plonger dans les vagues qui viennent se briser 45 mètres plus bas. Ils arrivent dans une cuvette de moins de quatre mètres de profondeur. Ces vaillants sportifs offrent cinq représentations quotidiennes ; les plus spectaculaires et inoubliables sont les nocturnes, car ils s’élancent une torche à chaque main. Un espace est ouvert au public d’où vous pourrez admirer le saut en échange d’un pourboire pour les plongeurs. Mais vous obtiendrez la meilleure vue depuis le club La Perla dont l’entrée est payante.

    Mexique IX...

    Mexique IX...

    Mexique IX...

    Mexique IX...


    4 commentaires
  • Un petit tour sur un des marchés nombreux dans les villes et villages du Mexique. Sur celui-ci on trouve de belles Santiags avec de multiple revêtements, des huipils, etc. (le huipil est un vêtement traditionnel d'Amérique centrale et du Mexique. C'est une sorte de chasuble portée par les femmes, par exemple les femmes mayas au Guatemala ; elle est ornée de broderies chatoyantes qui diffèrent d'un village à l'autre. Les motifs des broderies ont souvent une signification symbolique.

    Cuernavaca

    Comment prononcer ce nom aztèque de Cuauhnáhuac qui signifie « lieu boisé» ? Les Espagnols en firent Cuernavaca par commodité phonique sans doute s’il était su bien venu d’appeler corne-de-vache une villégiature aussi distinguée. Cuernavaca, capitale de l’Etat de Morelos a, depuis des temps anciens, attiré les classes aisées. On traverse de très beaux paysages sur cette route dont le point final est Acapulco (prochaine série).

    Ville de l'éternel printemps (temps clément toute l’année, 23° C), située à 1540 m d'altitude, ancienne résidence des empereurs aztèques, puis de Cortès, elle redevient, sous le Porfirisme, dans la dernière décade du XXème siècle, le lieu de villégiature des riches Mexicains de la capitale.


    2 commentaires

  • 3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique