• Auneau :

    Le château d’Auneau est bâti sur le territoire de la paroisse du même nom offre un aspect imposant malgré de nombreuses transformations. 
    Aujourd’hui, il se compose de 2 parties : d'une part le bâtiment principal (XIVème, XVIème, XVIIIème siècle) et d'autre part, le donjon cylindrique du XIème siècle

    Un premier château (“la Vieille cour”) fut édifié au VIIIème ou IXème siècle pour protéger la route de Chartres et les habitants du bourg. Au XIème siècle, un second bâtiment vit le jour sous l’impulsion du seigneur de l’époque, Hugues de Gallardon, vassal des Comtes de Chartres qui possédaient la châtellenie d’Auneau. Il reste de cette période le donjon rond qui fut surmonté au XVIème siècle d’un dôme et d’un lanternon.

    Marguerite d’Auneau descendante d’Hugues de Gallardon épouse Bureau de la Rivière. Au XIVème siècle, le château lui appartient, il est chambellan du roi Charles V. Celui-ci fait édifier un troisième château dont il subsiste encore aujourd’hui une partie. Un siècle plus tard, les familles des La Roche Guyon, d’Estouteville puis Bertin de Silly en prennent possession. En 1580, il est aux mains d’Henri de Joyeuse, maréchal de France et va connaître ses “heures de gloire” sept ans plus tard. En effet, le 24 novembre 1587, va se livrer ce qu’on appellera “la Bataille d’Auneau”. 
    Aujourd'hui, le Château appartient à une société privée. L'ancienne Ferme du Château, totalement rénovée accueille aujourd'hui une Maison pour autistes adultes.

    Authon-du-Perche :

    Le Perche-Gouet est à partir du XVIe siècle et jusqu’au XVIIIe siècle un important producteur textile où l’on fabrique des serges et des étamines. L’industrie textile prospérait notamment à Authon, à La Bazoche et également à Brou qui dès le XVIe siècle possédait une corporation de travailleurs du textile et exportait à l'autre bout de la France.

    Bailleau-le-Pin :

    Petite anecdote. C'est à Bailleau-le-Pin que fut créée en 1809 la bergerie départementale, destinée à répandre la race Mérinos, venant d'Espagne, dans le département. Elle fut installée dans une ferme de 120 hectares située à Rosay-en-val, en vertu d'une convention signée le 3 décembre 1808 entre le préfet et André Leloup. Ainsi, le samedi 22 juin 1811 a eu lieu à Chartres, à l'hôtel de la préfecture, la vente aux enchères de 24 béliers, de 20 brebis mères et de 800 kilos de laine, le tout de "race pure d'Espagne" et provenant de la bergerie du département.

    Petite anecdote. C'est à Bailleau-le-Pin que fut créée en 1809 la bergerie départementale, destinée à répandre la race Mérinos, venant d'Espagne, dans le département. Elle fut installée dans une ferme de 120 hectares située à Rosay-en-val, en vertu d'une convention signée le 3 décembre 1808 entre le préfet et André Leloup. Ainsi, le samedi 22 juin 1811 a eu lieu à Chartres, à l'hôtel de la préfecture, la vente aux enchères de 24 béliers, de 20 brebis mères et de 800 kilos de laine, le tout de "race pure d'Espagne" et provenant de la bergerie du département.

    L'expérience prit fin en 1816 à la demande du Conseil Général et du préfet. Le 3 juillet 1816 se tient à Rosay-au-Val, commune de Bailleau-le-Pin, la vente aux enchères de l'ensemble du troupeau de mérinos. Le produit de la vente est pour partie versé à l'hospice des enfants trouvés de Josaphat, près de Chartres.

    Chris

    Trois autres villages d'Eure-et-Loir (II)...

    Trois autres villages d'Eure-et-Loir (II)...

    Trois autres villages d'Eure-et-Loir (II)...


    2 commentaires
  • Je continue dans la description des villes et villages d’Eure-et-Loir…

    Alluyes :

    On trouve près de la commune des ruines de monuments celtiques, dont notamment des peulvans et un dolmen, à la Garenne des Clopiers.

    Le premier seigneur d’Alluyes dont on a la trace en 978 est suivi par Guillaume 1er Göet.

    C'est le comte de Nevers, Hervé IV de Donzy  fils d'Hervé III et de Mathilde Gouët, qui organisa la mise en eau des fossés du château au xiiie siècle, avec le détournement du Loir. Le château fort a été occupé par les Anglais au xive siècle et au début du xve siècle.

    Henri IV fit d'Alluyes un marquisat qui appartenait à Georges Babou de La Bourdaisière et à sa sœur Isabeau, deux des enfants de Jean II Babou, aussi oncle et tante maternels de Gabrielle d’Estrées  par leur sœur Françoise Babou.

    Au XVIIIe siècle, le nom de la commune était Alluye.

    Au XIXe siècle, Alluye, capitale d'une des baronnies du Perche-Gouët, était défendu par son château fort dont il ne reste qu'une tour.

    Amilly :

    Á l'époque romaine, le village s’appelait Amilliacum villa, c’est-à-dire domaine d’Amillius, le propriétaire terrien implanté ici. Une voie romaine traversait le bourg, reliant Chartres à Courville, et sous nos pieds se trouve un aqueduc romain qui, parti d’une source à Landelles, rejoignait les thermes de Chartres et la ville haute. Au moyen âge, Le domaine d’Amilly passe sous l’autorité du Chapitre de la Cathédrale pour la plus grande partie et notamment deux hameaux qui, selon la tradition, auraient été donnés par deux des trois sœurs de l’évêque Saint-Aignan : Donde et Monde. Le chapitre les nommera désormais : Dondainville et Mondonville.

    Arrou :

    Entre le 29 janvier 1939 et le 8 février, plus de 2 000 réfugiés espagnols fuyant l'effondrement de la république espagnole devant les troupes de Franco, arrivent en Eure-et-Loir. Devant l'insuffisance des structures d'accueil (le camp de Lucé et la prison de Châteaudun rouverte pour l’occasion), 53 villages sont mis à contribution, dont Arrou.

    Chris

     

    Cinq autres villages d'Eure-et-Loir...

    Cinq autres villages d'Eure-et-Loir...

    Cinq autres villages d'Eure-et-Loir...


    1 commentaire
  • Un petit vol A/R pour chercher mon champagne, un vol agréable pour une bonne raison…

    Un petit arrêt buffet sur l’aérodrome de Troyes, histoire de se détendre…

    Retour à la maison avec un beau coucher de soleil sur Chartres pour clôturer agréablement la journée..

    Chris

     

    Petite précision, tous les cartons ne sont pas pour moi (sourire)…

    Un vol sérieux...

    Un vol sérieux...

    Un vol sérieux...

    Un vol sérieux...

    Un vol sérieux...

    Un vol sérieux...

    Un vol sérieux...

    Un vol sérieux...

    Un vol sérieux...

    Un vol sérieux...


    4 commentaires
  • Quelques photos de mon vol d’hier par un temps superbe. Les couleurs d’Automne deviennent très belles.

    J’en profite pour prendre les villes et villages de mon département dans le but de réaliser un bouquin de mes photos aériennes…

    En prime un château d’eau d’un joli rose !!!

    Bonne journée, Chris

     


    4 commentaires

  • 3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique