• Vaux-le-Vicomte (I/IX)

    Un château extraordinaire, à voir du ciel et à visiter dans les moindres détails, je vous y invite. Christian

    Chef d’œuvre du XVIIe siècle, Vaux-le-Vicomte fut le théâtre d’événements historiques marquants et le témoin de l’éviction tragique de son créateur. Nicolas Fouquet, emprisonné à la suite d’un procès rocambolesque, reste aujourd’hui un symbole et une inspiration.

    On trouve dans le château un homme au masque de fer…

    C'est Voltaire qui va lancer la légende en consacrant à l'« homme au masque de fer » une partie du chapitre XXV du Siècle de Louis XIV publié en 1751. Affirmant que le personnage a été arrêté en 1661, année de la mort de Mazarin, il est le premier à mentionner le détail, propre à exciter l'imagination, du « masque dont la mentonnière avait des ressorts d'acier qui lui laissaient la liberté de manger avec le masque sur le visage » en ajoutant : « On avait ordre de le tuer s'il se découvrait. » Il affirme également que le prisonnier était traité avec des égards extraordinaires, qu'on faisait de la musique dans sa cellule et que « son plus grand goût était pour le linge d'une finesse extraordinaire et pour les dentelles. » En 1752, la réédition du Siècle de Louis XIV ajoute l'anecdote de l'assiette d'argent sur laquelle le prisonnier inscrit son nom et qu'il lance par la fenêtre de la prison ; retrouvée par un pêcheur illettré, ce dernier l'aurait rapportée au gouverneur qui lui aurait dit, après s'être assuré qu'il n'avait pu déchiffrer l'inscription : « Allez, vous êtes bien heureux de ne pas savoir lire. »

    « De Brest au Conquet (II/II)Vaux-le-Vicomte (II/IX) »

  • Commentaires

    1
    luce
    Jeudi 20 Mai à 15:54

    Bonjour cricri,

    Ce château nous accueille à bras ouverts sur la septième photo. Tu nous racontes une drôle d' histoire sur ce masque de fer, ce devait être quand même quelqu'un d'important pour que l'on  soit aux petits soins avec lui, c'est bizarre.   J'attends la suite.

    Beau temps aujourd'hui, promenade au verger lequel est parsemé de coquelicots, j'en suis ravie.  Comme Moulou, j'aime. 

    Bises à vous deux, une caresse à la fifille. 

     

    2
    Vendredi 21 Mai à 14:07

    Coucou mon Chris,

    Wow !!! Wow !!! La 1ère et 2ème photo sont magnifiques, je les adore.

    Heureusement que de nos jours et surtout depuis un an ordre n'est pas donné de tuer  quiconque enlève son masque même si on ne parlait pas du même à cette période !!!

    Toujours du vent mais du soleil ici et ça fait du bien, bon, si le vent se faisait la malle ça m'arrangerait !!

    Bon week-end à vous deux, bises et caresses, à bientôt les amis !

    Maite

    3
    Vendredi 21 Mai à 17:24

    La vue aérienne est splendide et montre bien la beauté grandiose des lieux.

    Bonne soirée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :