• Trois autres villages d'Eure-et-Loir (XIV)...

    Hanches :

    Au moyen âge, le territoire de Hanches était très étendu ; de Chenicourt (Saint-Lucien) d’un côté jusqu’à Raizeux, l’Orme, les Chaises, Cady, Houdreville de l’autre. A cette époque, Hanches s'appelait Hanchae (1114), puis Anchae (1150). Le nom de Hanches est cité en 1229. Hanches était un village important (240 paroissiens vers 1250) situé sur les voies romaines entre les abbayes de Saint Denis - Saint Germain (région parisienne) et Chartres. Le monastère de « La Trinité » de Seincourt, au pied de la Guesle et du château d’Épernon (actuel Prieuré Saint Thomas d’Épernon) était situé sur la paroisse de Hanches et dépendait de l’Abbaye de Marmoutiers. 

    De 1317 à 1532, le comté de Montfort dont dépendait Hanches fut, par partage, rattaché à la Bretagne. Possession momentanée du connétable Du Guesclin, il fut rattaché définitivement à la couronne de France par le mariage d’Anne de Bretagne avec le Roi Louis XII. 
    Avant la révolution, la « collecte de Hanches » ou circonscription fiscale regroupait les hameaux de « Vinerville, La Billardière, Le Paty, La Barre de Hanches, Le Val des Granges », ceux de « Beau-Regard » et de « la Haute-Terre », de « la Tour-Neuve », du « Bois de Fourches » et du « Désert du Rocher ». Ces hameaux constituaient la paroisse de Hanches, à côté d’une seconde paroisse, « Le Loreau ».

    Ces hameaux étaient soumis à la « coutume » (réglementation) de Montfort-l’Amaury et appartenaient au « Baillage » (circonscription juridique) de Montfort-l’Amaury.

    La paroisse de Raizeux, qui faisait partie du territoire de Hanches, devint autonome à la révolution.

    Happonvilliers :

    Dans ce village se trouve une artiste, en se renseignant la visite de son chef d’œuvre peu être organisée..

    Parmi les fleurs et la verdure, quelque 500 m² de mosaïques ornent terrasses, bassins, piliers, murs, jardinières. Etonnement et rêve sont au rendez-vous.

    Ce site comprend deux jardins créés entre 1980 et 2000, séparés par une salle d'exposition. Le jardin rose est conçu selon une architecture assez classique. Le décor représente des animaux familiers, des fleurs, des scènes de la vie paysanne d'autrefois. Le jardin bleu a une structure en arabesques évoquant surtout la mer, le ciel, le temps qui s'écoule. Ces mosaïques sont exécutées à partir de matériaux variés : pâtes de verre d'Italie, émaux de Briare, grès cérame, etc. Leur association dans une même figure permet des nuances entre le brillant, le mat et le translucide.

    Illiers-Combray :

    La maison de tante Léonie a permis à Illiers de devenir « Combray ». Rendue immortelle par sa célèbre madeleine, elle est connue dans le monde entier pour son jardin fleuri, sa façade à colombages puis à mosaïques, sa pittoresque cuisine, les chambres de Marcel Proust et de tante Léonie.

    Marcel Proust, enfant et futur écrivain, passa ses vacances, dans cette maison au charme provincial, agrémenté d'une touche orientaliste. Le musée rassemble tous les souvenirs liés à l'écrivain : Portrait du professeur Adrien Proust par Jules Lecomte du Noüy, Portrait de Madame Adrien Proust par Anaïs Beauvais, mobilier Proust-Weil du boulevard Haussmann, photographies, correspondances, manuscrits et documents familiaux. Deux émouvantes vitrines, l'une dédiée à Céleste Albaret, l'autre à la famille Amiot complètent l'ensemble. 

    Chris

     

    Trois autres villages d'Eure-et-Loir (XIV)...

    Trois autres villages d'Eure-et-Loir (XIV)...

    Trois autres villages d'Eure-et-Loir (XIV)...

    « Trois autres villages d'Eure-et-Loir (XIII)...Trois autres villages d'Eure-et-Loir (XV)... »

  • Commentaires

    1
    Samedi 10 Novembre à 15:18

    Coucou mon Cris,

    J'aime beaucoup la deuxième photo.

    Ravie de vous avoir eu au téléphone il y a peu !!

    Bon week-end à vous deux, de gros bisous, à bientôt.

    Maite

    2
    Samedi 10 Novembre à 18:09

    il y a de beaux coins quand on les découvre du ciel, c'est super. Je te souhaite un bon, we, bisous

                          Résultat de recherche d'images pour "bisous du we"

    3
    luce
    Dimanche 11 Novembre à 13:41

    Bonjour cricri,

    J'ai lu et relu ta prose pour bien m'en imprégner, mais quel beau travail pour accumuler toutes ces explications sur chaque village, je t'admire.

    Happonvilliers m'attire surtout pour ces jardins roses et bleus parmi le vert des arbres,  ce doit être étonnant.  

    Qui ne connait la madeleine de Proust! Une visite  chez tante Léonie me plairait bien aussi. J' apprend bien des choses intéressantes avec toi.

    Bise à vous deux, bon dimanche, le soleil est là. 

    4
    Dimanche 11 Novembre à 16:07

    Alors ce sera Happonvilliers 

    5
    Lundi 12 Novembre à 10:20

    Bonjour Chris

    Encore une belle série  bonne semaine  A+ 

                                      

     

    6
    Lundi 12 Novembre à 10:40

    bonjour

    tout a été dit sur ces villes alors juste ce que j'ai trouvé ce matin pour toi :

    Christian  se distingue par son exigence de justice et de charité. 

    Haïssant la mesquinerie, le mensonge et l'infidélité, Christian  est épris de justice.

    Souhaitant un monde meilleur, Christian  exige beaucoup mais sait donner généreusement.

    À la fois amusant et enjoué, Christian  fait passer bien des messages par son sens de l'humour. 

    Toujours prêt à relever les défis, Christian  ne doit cependant pas dépasser certaines limites.

    7
    luce
    Lundi 12 Novembre à 10:58

    Coucou cricri,

    Ce qui est dit est bien dit! C'était le prénom de mon défunt mari ...

    Grosses bises à cette occasion et bonne journée . 

    8
    Lundi 12 Novembre à 18:03

    bonsoir        Cricri très bonne fête   , as tu passé un bon lundi  ?  moi calme pas de sortie  , ici pluie , nuages et vent avec quelques rares rayons de soleil , bonne soirée et bon mardi  ..bisous a vous deux   amitié   ..Anna

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :