• Trois autres villages d'Eure-et-Loir (II)...

    Auneau :

    Le château d’Auneau est bâti sur le territoire de la paroisse du même nom offre un aspect imposant malgré de nombreuses transformations. 
    Aujourd’hui, il se compose de 2 parties : d'une part le bâtiment principal (XIVème, XVIème, XVIIIème siècle) et d'autre part, le donjon cylindrique du XIème siècle

    Un premier château (“la Vieille cour”) fut édifié au VIIIème ou IXème siècle pour protéger la route de Chartres et les habitants du bourg. Au XIème siècle, un second bâtiment vit le jour sous l’impulsion du seigneur de l’époque, Hugues de Gallardon, vassal des Comtes de Chartres qui possédaient la châtellenie d’Auneau. Il reste de cette période le donjon rond qui fut surmonté au XVIème siècle d’un dôme et d’un lanternon.

    Marguerite d’Auneau descendante d’Hugues de Gallardon épouse Bureau de la Rivière. Au XIVème siècle, le château lui appartient, il est chambellan du roi Charles V. Celui-ci fait édifier un troisième château dont il subsiste encore aujourd’hui une partie. Un siècle plus tard, les familles des La Roche Guyon, d’Estouteville puis Bertin de Silly en prennent possession. En 1580, il est aux mains d’Henri de Joyeuse, maréchal de France et va connaître ses “heures de gloire” sept ans plus tard. En effet, le 24 novembre 1587, va se livrer ce qu’on appellera “la Bataille d’Auneau”. 
    Aujourd'hui, le Château appartient à une société privée. L'ancienne Ferme du Château, totalement rénovée accueille aujourd'hui une Maison pour autistes adultes.

    Authon-du-Perche :

    Le Perche-Gouet est à partir du XVIe siècle et jusqu’au XVIIIe siècle un important producteur textile où l’on fabrique des serges et des étamines. L’industrie textile prospérait notamment à Authon, à La Bazoche et également à Brou qui dès le XVIe siècle possédait une corporation de travailleurs du textile et exportait à l'autre bout de la France.

    Bailleau-le-Pin :

    Petite anecdote. C'est à Bailleau-le-Pin que fut créée en 1809 la bergerie départementale, destinée à répandre la race Mérinos, venant d'Espagne, dans le département. Elle fut installée dans une ferme de 120 hectares située à Rosay-en-val, en vertu d'une convention signée le 3 décembre 1808 entre le préfet et André Leloup. Ainsi, le samedi 22 juin 1811 a eu lieu à Chartres, à l'hôtel de la préfecture, la vente aux enchères de 24 béliers, de 20 brebis mères et de 800 kilos de laine, le tout de "race pure d'Espagne" et provenant de la bergerie du département.

    Petite anecdote. C'est à Bailleau-le-Pin que fut créée en 1809 la bergerie départementale, destinée à répandre la race Mérinos, venant d'Espagne, dans le département. Elle fut installée dans une ferme de 120 hectares située à Rosay-en-val, en vertu d'une convention signée le 3 décembre 1808 entre le préfet et André Leloup. Ainsi, le samedi 22 juin 1811 a eu lieu à Chartres, à l'hôtel de la préfecture, la vente aux enchères de 24 béliers, de 20 brebis mères et de 800 kilos de laine, le tout de "race pure d'Espagne" et provenant de la bergerie du département.

    L'expérience prit fin en 1816 à la demande du Conseil Général et du préfet. Le 3 juillet 1816 se tient à Rosay-au-Val, commune de Bailleau-le-Pin, la vente aux enchères de l'ensemble du troupeau de mérinos. Le produit de la vente est pour partie versé à l'hospice des enfants trouvés de Josaphat, près de Chartres.

    Chris

    Trois autres villages d'Eure-et-Loir (II)...

    Trois autres villages d'Eure-et-Loir (II)...

    Trois autres villages d'Eure-et-Loir (II)...

    « Trois autres villages d'Eure-et-Loir (I)...Trois autres villages d'Eure-et-Loir (III)... »

  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Octobre à 12:33

    bonjour

    marrant ce préfet "LELOUP" qui se préoccupait de Mérinos !!

    bonne semaine

    2
    Lundi 15 Octobre à 15:55

    Coucou mon Chris,

    Voilà de bien beaux villages avec les infos qui vont avec !

    23° toujours ici et je n'ai pas besoin de plus de chaleur.

    Bonne semaine à vous deux, bises les amis et à bientôt.

    Maite

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :