• Les chênes verts en Corse...

     Sur une route corse, j’ai été stupéfié par les racines des chênes verts, ces racines poussent pratiquement à l’extérieur du sol.

    Un peu d’histoire sur ces chênes verts de Corse :

    Les noms corses du chêne vert (a leccia, a liccia) dérivent du nom latin (ilex). On retrouve cette racine dans le nom scientifique (Quercus ilex L.). L’autre nom de l’espèce est yeuse, qui a donné yeuseraie (forêt de chêne vert).

    La morphologie

    La hauteur maximale est de 20 à 25 m, exceptionnellement 30 m.

    La durée de vie d’une feuille est de 3 ans. Elle revêt des formes variées (lisses à dentées).

    Jeune, son écorce est gris-vert et lisse. Elle devient crevassée et noirâtre chez l’arbre adulte.

    Sa longévité est de 200 à 250 ans en peuplement. Certains sujets peuvent atteindre 500 ans. Il rejette très bien de souche.

    L’écologie

    Le chêne vert, essence dominante de l’île, est un arbre adapté au climat méditerranéen, qu’on retrouve en Corse de la mer à la montagne (0 à 1200 m d’altitude).

    Il croît sur tous les types de sols (sauf engorgés en eau). Sa croissance est plus lente sur les sols calcaires.

    L’utilisation

    Excellent bois de chauffage, il est largement exploité pour le marché intérieur mais aussi exporté vers la Sardaigne. La fabrication de charbon de bois est une activité qui se perpétue en Corse-du-Sud. La valorisation en menuiserie (parquet) serait envisageable par le développement de procédés industriels spécialisés et l’engagement des professionnels de la filière bois.

    Bonne journée, Chris

    « L'eucalyptus en Corse...Musée Océanographique de Monaco... »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 6 Octobre à 02:22

    Magnifiques tout simplement !!! Bisous !

    2
    luce
    Vendredi 6 Octobre à 16:04

    Bonjour cricri,

    Enfin ton retour, quel plaisir. Merci pour la carte reçue ce matin, 10 jours de voyage, elle a du prendre l'omnibus des mers (sourire).

    Spectaculaires ces chênes verts, on se demande comment ils puisent dans le sol pour se développer.j'avais été étonnée aussi de voir ce faux-cyprès dans le parc du Château de Combourg, en me posant la même question.

    Bonne soirée et bises à vous deux.

    3
    Vendredi 6 Octobre à 17:05

    coucou mon Pilote

    en voilà un bel article sur cette ile et elle le vaut bien

    Bisous à vous deux

     

    4
    Mardi 10 Octobre à 10:43

    re-moi, j'avais manqué cet article, surtout avec les chèvres !!

    je pense que l'année prochaine on ira les voir

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :