• Histoire des 3 châteaux (IV)...

    Château d’Alluyes :

    On trouve près de la commune des ruines de monuments celtiques, dont notamment des peulvans et un dolmen, à la Garenne des Clopiers.

    Le premier seigneur d'Alluyes dont on a la trace en 978 est suivi par Guillaume 1er Göet.

    C'est le comte de Nevers, Hervé IV de Donzy fils d'Hervé III et de Mathilde Gouët, qui organisa la mise en eau des fossés du château au XIIIe siècle, avec le détournement du Loir. Le château fort a été occupé par les Anglais au xive siècle et au début du xve siècle.

    Henri IV fit d'Alluyes un marquisat qui appartenait à Georges Babou de La Bourdaisière et à sa sœur Isabeau, deux des enfants de Jean II Babou, aussi oncle et tante maternels de Gabrielle d'Estrées par leur sœur Françoise Babou.

    En 1793, le nom de la commune était Alluye.

    En 1838, Alluye, capitale d'une des baronnies du Perche-Gouët, était défendu par son château fort dont il ne reste qu'une tour.

    Château de Châteaudun :

    La résidence d'un fidèle compagnon d'armes de Jeanne d'Arc. Jean de Dunois, dit le "bâtard d'Orléans", demi-frère du duc Charles d'Orléans, fait de l'ancien château médiéval une demeure confortable et claire et lui ajoute une Sainte-Chapelle. Son petit-fils François II d'Orléans-Longueville agrandit le château avec une aile au décor Renaissance annonçant les grands châteaux de la vallée de la Loire. Les travaux commencent vers 1450 pour ne s'achever que vers 1520.

    Château de Blanville :

    Spécimen précieux du manoir seigneurial et remanié sous Louis XIII, le château de Blanville, entouré d'un parc, a conservé à la fois la simplicité, la distinction et l'équilibre de ce grand siècle. Il appartient à la famille de Léonard de Cluzel depuis 1738.

    Construit au XVIIe siècle et remanié au XVIIIe, le château fut conçu pour la vie familiale et l'exploitation pratique du domaine et garde donc cette image de simplicité et un harmonieux équilibre dans sa construction, qualité spécifiquement française. Historiquement, Blanville jouit d'une présence seigneuriale dès le XVIe siècle mais l'arrivée de Léonard du Cluzel, en 1738, lui confèrera toute son importance. Ce dernier fera ajouter à la demeure, deux pavillons de chaque coté des douves sèches et fera agrandir le parc, qui ajouteront équilibre et romantisme aux lieux. A sa mort, son fils, François du Cluzel en hérite mais s'occupera plus de l'urbanisation de la ville de Tours qui lui doit son actuelle rue Nationale que de l'embellissement du château.

    Bonne journée, Chris

     

    « Devinette (IV)...Devinette (V)... »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 17 Mars à 11:54

    Coucou mon Chris,

    Voilà de nouveaux beaux châteaux et ma préférence va à celui de Blanville car situé dans la verdure. Les autres sont trop en ville, enfin, pour moi.

    Bon dimanche à vous deux, bises et caresses à la bestiole.

    Maite

    2
    Jeudi 21 Mars à 16:50

    toujours la tête dans les nuages et les châteaux pour notre plus grand plaisir..

    bonjour, nous venons juste de rentrer

    bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :