• Calvi (Série 5)

    Les édifices religieux 

    La pro-cathédrale Saint-Jean-Baptiste

    C'est une ancienne cathédrale catholique romaine.

    À plus l'apparence d'une belle petite église que d'une Cathédrale avec des travaux de conservation/restauration à faire. Lieu de sacrements qui mérite toutefois une visite. Il faudra avant, grimper en haut de la citadelle de Calvi.

    L’église Saint-Marie-Majeure

    En 1774, Calvi édifia l'église dédiée à sainte Marie afin de répondre aux besoins d'une population croissante. Sa construction est achevée à la fin du XIXe siècle. De style baroque, peinte en rose et beige, elle se situe dans la Basse-ville, son parvis ouvrant sur la rue Clemenceau.

    Calvi (Série 5)

    Calvi (Série 5)

    Calvi (Série 5)

    Calvi (Série 5)

    Calvi (Série 5)

    Calvi (Série 5)

    Calvi (Série 5)

    Calvi (Série 5)

    Calvi (Série 5)

    Calvi (Série 5)

    Calvi (Série 5)

    « Calvi (Série 4)Calvi (Série 6) »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 1er Juillet à 09:38

    Sainte Marie Majeure dans la citadelle est à visiter.Elle a été heureusemnt rénovée.

    Bon Mercredi

    2
    Mercredi 1er Juillet à 15:36

    Coucou mon Chris,

    J'arrive justement de Calvi mais je n'ai pas fait de tourisme, juste fait "restaurer ma toiture" MDR !!!! Peu de monde mais on dirait que les touristes commencent à arriver, les ferrys seraient pleins pour juillet et août. Que cela puisse être vrai pour tous ceux qui travaillent et vivent du tourisme !!!!

    Lorsqu'on voit les photos de Sainte-Marie Majeure, on se demande tout le temps si elles ne sont pas trafiquées tant les couleurs sont originales, mais non !

    Bonne fin de journée à vous deux, bises et caresses à la bestiole !

    Maite

    3
    luce
    Mercredi 1er Juillet à 18:33

    Bonsoir cricri,

    Je suis intriguée par cette statue, laquelle en l'examinant bien, a l'air de tenir une longue plume? En connais-tu la signification?

    Bises à tous deux, câlin à la gâtée. 

      • Mercredi 1er Juillet à 19:19

        Bonsoir Luce,

        Voici une petite explication, réponse à ton interrogation :

        Tout commence le dimanche des Rameaux où l’on célèbre l’entrée de Jésus à Jérusalem.  Ce jour-là, c’est la fête des Hébreux.

        Après sa période publique où il a fait ses prédications, accompli ses miracles, prononcé ses paraboles, Jésus entre à Jérusalem, juché sur une ânesse.

        Il est accueilli par une foule en liesse qui dépose sur son passage vêtements et palmes. Selon les évangélistes, la foule aurait déposé des vêtements sur le dos de l’âne en  guise de selle pour Jésus.

        Jusqu’à ce jour, nous n’avons pas trouvé dans les églises d’œuvres qui rappellent cet épisode.

        En revanche, dans toute la Corse on fabrique, on distribue ou l’on vend à cette occasion crucette, stelle, campanili, pesciucci, rosule… 

        Ces objets tressés dans des feuilles de palmier savamment préparées à cet effet, sont bénis, distribués pendant la messe et préservent la maison où ils sont précieusement gardés.

        Selon la tradition, les Rameaux de l’année précédente ne doivent pas être jetés mais brûlés, car tout objet consacré, s’il est abandonné, devient la proie des sorciers.

         

        Dans certaines régions de Corse, on fabrique encore les pullezulle, palmes tressées pour former des constructions très complexes, véritables œuvres d’art que l’on plaçait au sommet de la croix de procession le Vendredi-Saint. Leur confection commençait dès le Lundi-Saint, et n’était révélée que le jour de la procession.

        Bises, Chris

    4
    luce
    Mercredi 1er Juillet à 20:30

    Grand merci pour cette curieuse explication de cette coutume originale. bise.

    Bonne nuit.

    5
    Vendredi 3 Juillet à 15:08

    On y avait loué un studio à la semaine, notre désir y retourner un jour

    bisous à vous deux

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :