• Blandy-les-Tours (II/II)

    Pendant deux siècles et demi après la guerre de Cent Ans, le château appartient aux plus illustres familles du royaume : ses propriétaires sont alliés aux familles d'Orléans-Longueville, de Bourbon-Soissons, de Savoie, de Nemours.

    La résidence est aménagée au goût de l'époque : galerie, jeu de paume, aménagements de confort, décoration des logis, jardin d'agrément. Mais le tracé de l'enceinte n'évolue pas de façon significative.

    La Ferme des Tours (1707-1883)

    La Ferme des Tours. Dés 1707, le Maréchal Claude-Louis-Hector de Villars (1652-titre est alors attaché aux terres de Vaux-le-Vicomte, dont il acquiert le château 1734), transforme le château de Blandy en une simple ferme agricole. De nombreux bâtiments intérieures sont modifiés ou simplement détruits pour satisfaire à cette nouvelle fonction. Aussi, il fait retirer les toitures des tours du château, éventrer la porte d’entrée et combler le fossé.

    L’édifice sera petit à petit abandonné et ses fortes détériorations vont le conduire dans un état de ruine avancée. Néanmoins, ce changement radical de fonction a permis de sauvegarder l’édifice pendant l’épisode révolutionnaire. À l’inverse de nombreux biens aristocratiques, le château n’est pas vendu comme bien national et démantelé tant sa silhouette et sa vocation sont dépourvus de tout signe de féodalité.

    De la ruine au monument historique (1883 à aujourd'hui)

    Le château de Blandy en ruine.

    Au milieu du XIXe siècle, les ruines du château suscitent l’intérêt des érudits locaux. En 1883, le comte Choiseul-Praslin accepte de vendre le château à la commune. Six ans plus tard, il est classé au titre des Monuments historiques. Mais le château atteint très rapidement un état de ruine critique. Ce n’est qu’en 1986 qu’un projet de restauration est élaboré. Son rachat au franc symbolique par le Conseil Départemental de Seine-et-Marne en 1992 va permettre sa concrétisation menée par Jacques Moulin, architecte en chef des Monuments historiques.

    « Blandy-les-Tours (I/II)Vichy et alentours »

  • Commentaires

    1
    luce
    Dimanche 9 Mai à 20:10

    Bonsoir cricri,

    Tu l'as encore passé au peigne fin ce château que je ne connaissais pas. Il valait le coup d'être restauré, heureusement qu'il y a comme tu dis des érudits pour avoir eu la bonne idée  de le sauver en le restaurant en 92, mais comme on dit, mieux vaut tard que jamais. Je déplore toujours de voir des monuments historiques tomber en ruine faute de mécènes sans doute.

    Temps chaud gâché par un vent violent, mon parasol s'est envolé.

    Bises à vous deux, caresse à la gâtée.

    2
    Lundi 10 Mai à 10:36

    Bonjour mon Chris,

    Que te dire de plus ? Notre amie Luce a tout dit et bien dit. J'aime tout particulièrement la photo de la cour intérieure du château. Merci pour la leçon d'Histoire car je ne connais pas ce château.

    Bonne semaine à vous deux, bises, caresses à la bestiole, à bientôt !

    Maite

    3
    Vendredi 14 Mai à 13:41

    bonjour Chris

    une région que je ne connais pas et en ce moment pas trop envie de sortir

    bisous à vous deux

    4
    Vendredi 14 Mai à 18:31

    Bonjour les amis, impressionnant château, avec cette sublime cour intérieure, je continue la visite avec grand intérêt et tu vois je passe même te voir pendant ma pause... je reviendrais le 17, gros bisous et bon we,

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :