• Belle-Île-en-Mer (IV)

    Le Grand Phare et sa sirène de brume

    Pas loin des aiguilles, le petit bâtiment blanc, situé sur la falaise, abritait la sirène de brume de Belle-Île. Actionnée depuis le « Grand Phare », grâce à une liaison électrique et une canalisation d’air comprimé enterrée à un mètre de profondeur, elle avertissait les navigateurs, par mauvais temps, de la proximité des falaises. En 1935, deux murs sont ajoutés à la construction pour étendre la portée du son. Ils ont aujourd’hui disparu.

    Plusieurs blockhaus sont encore bien conservés dans ce secteur, ils datent de l’occupation allemande.

    Un écosystème rare

    Le site abrite un écosystème rare et protégé. Les landes rases à bruyère vagabonde sont une association végétale unique en Europe : les bruyères vagabondes, ciliée (la bruyère ciliée  est une espèce pourvue de cils raides, dont les anthères ne dépassent pas la corolle contrairement au style, commune dans les landes de l'Ouest de la France) et cendrée (la bruyère cendrée,  sous-arbrisseau à tiges ligneuses contournées, petites feuilles linéaires persistantes, verticillées par 3, fleurs rose à violacées, parfois blanches, corolle à 4 pétales soudés, anthères plus courtes que la corolle), se mélangent à l’ajonc maritime dont les fleurs jaunes sentent la noix de coco. C’est un milieu très rare et Belle-Île concentre 80% des surfaces européennes de cet écosystème.

    « Belle-Île-en-Mer (III)Belle-Île-en-Mer (V) »

  • Commentaires

    1
    luce
    Mardi 19 Mai à 17:24

    Bonjour cricri,

    Trois coupures de courant en une heure, je rage car je suis obligée de tout recommencer à chaque fois et c'est excellent pour l'ordi!!!

    Vu du ciel ça change tout, ce phare est dans toute sa splendeur et son entourage accueillant. J'irais bien me promener parmi ces bruyères, ça doit faire un beau tapis.

    Bises à vous deux, câlin à fifille.

    2
    Mercredi 20 Mai à 13:55

    Coucou mon Chris,

    Je suis d'accord avec notre amie le grand phare, vu de haut, est splendide. Chaque fois que je vois tes articles sur Belle-Ile, je chante dans ma tête la chanson de Voulzy. C'est une chanson magnifique.

    Pas une goutte d'eau depuis ce matin, enfin, pourvu que ça dure ! Comme notre amie, je n'en peux plus de couper et remettre box et ordi en marche car pour une fois c'est moi qui coupe pour éviter de me retrouver sans connexion.

    Bon week-end à vous deux, bises et caresses à la bestiole.

    Maite

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :